logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/09/2017

5. Libérer les médias

...http://melenchon.fr/2017/09/04/dabrutis-a-mediacrates-calme/

Nous connaissons les clefs du déverrouillage. La première concerne la propriété des médias. Car l’ordre médiatique part du sommet sur lequel s’alignent tous les compartiments. Que 90% des médias soient possédés par 9 milliardaires est une situation malsaine et dangereuse. La seconde concerne le statut social des gens qui y travaillent. La précarité de la masse des personnels, leur surexploitation et les cadences infernales sont des encouragements matériels très forts à la servilité politique et à la « pensée en boucle ».  Moins d’écart de salaires, moins de précarité, moins de libre circulation du public vers le privé, ce serait déjà une respiration tellement oxygénante ! La troisième concerne l’organisation du travail. Il faut partout des comités de rédaction et quand il y en a, ils ne peuvent être de pures chambres d’enregistrement de caprices des chefferies. Les professionnels doivent avoir droit à des congés formations et de l’assistance tout au long de leur carrière et au fil de leur travail.

Autrement dit, nous analysons le système médiatique à partir de ses formes de fonctionnement réelles. C’est-à-dire à partir des rapports de production qui le constituent et des rapports sociaux internes à l’aide desquels il obtient à la fois sa rentabilité économique et sa police de la pensée. Par exemple, il y a un rapport très direct entre la précarité de la plupart des gens  des médias, leur surcharge de travail, et la violence de l’autocensure qu’ils s’imposent pour améliorer leurs situations personnelles.

De bien des façons, le système médiatique est l’adversaire central de la bataille pour la révolution citoyenne. On a pu le voir pendant la campagne électorale de l’élection présidentielle. Ce n’est ni la droite, ni le PS qui nous ont affrontés sérieusement. Seul le fonctionnement en boucle et en écho de quelques éditorialistes a produit et reproduit sans cesse des thèmes de campagne permanente contre nous. Le lepénisme médiatique a plus fait pour renforcer les suffrages d’extrême droite que n’importe quelle campagne de la famille Le Pen. Encore aujourd’hui, une « experte », directrice de la Fondation Jean Jaurès, liée au PS, s’inquiète des risques que ferait peser « La France insoumise » dans un blog du Huffington Post sur la liberté de la presse et regrette que certains aient choisi de nous donner la parole plutôt qu’au Front national.

De la même manière, les efforts acharnés pour me diaboliser, m’attribuer des positions politiques qui ne sont pas les miennes, ont été les seules vraies difficultés auxquelles nous nous sommes heurtés. Et ces difficultés ne venaient pas du contenu des attaques mais de leur incessante répétition. Il en va de même en cette rentrée où pour toute réponse à toute question ou toute initiative que nous prenons, le système médiatique nous renvoie à une réplique unique : « Venezuela » ! Le défi n’est donc pas tant de contre-attaquer. Parfois, cela revient à valider la charge de l’agresseur médiatique. Le défi est d’enlever son dentier au tigre de papier avant même qu’il ne morde. Il faut donc agir avec méthode, sans aucune naïveté ni illusion sur la nature de ce que nous affrontons.

4. La provocation comme méthode médiatique

...http://melenchon.fr/2017/09/04/dabrutis-a-mediacrates-calme/

À présent, pire que l’engagement politique masqué vient le média de provocation. Quelle misère ! Exemple. Je venais d’achever mon discours sur la place du refuge à Marseille et je regagnais la petite loge où je comptais m’éponger le front et changer de chemise. Un micro se tend « vous vous méfiez des journalistes, n’est-ce pas ? ». Voilà tout ce qu’il y avait à me demander après une heure de discours ? Telle est la profondeur du nombrilisme qui défigure désormais ce métier. Voici quelle a été ma réponse : « les ouvriers de l’industrie d’armement ne sont pas responsables des bombardements ». Elle ne sera pas diffusée. Évidemment. La question n’était pas posée pour avoir une réponse mais pour déclencher un incident. C’était le but de quelques-uns d’obtenir un « incident », « une parole inadmissible », etc. pour y ramener toute l’actualité de notre rassemblement marseillais. Il va de soi que nous nous nous sommes organisés pour faire face et déjouer ces plans.

Déjà la veille, pendant la déambulation, le micro de « C dans l’air » s’est tendu au moment où j’entrais dans le cortège : « vous verrouillez votre communication, pourquoi ? ». Les médias parlent des médias dans les médias à propos des médias. L’expérience montre que si je répondais, cette réponse deviendrait le sujet du compte rendu. Autrement dit, en un instant, l’agenda du micro tendu se serait substitué à celui du discours. Nous avons tiré la conclusion de cette situation en refusant dorénavant tout contact improvisé.

Naturellement, je ne mets pas tout le monde dans le même sac ni tous les médias dans la même fournée. Je sais observer les différences de traitement. Mais une tendance lourde est à l’œuvre. Nous savons tous que dorénavant, les médias ont tendance à vouloir créer des évènements davantage que de rendre compte de ceux qu’il leur est proposé d’observer. Tout le mois de juillet a été employé à ce genre de méthodes contre les Insoumis pour tenter d’affaiblir (en vain) notre campagne parlementaire dans la session extraordinaire. Nous avons eu droit à la fabrication de l’incident à propos du « matheux », puis « vive la France » contre Danièle Obono, puis, puis, puis, chaque semaine, une ou deux trouvailles avant de finir par les lazzis sur ma défense du droit aux vacances.

Méthodiquement, sans honte, il s’agissait de tout plutôt que du contenu de notre bataille. De ce que nous disions, du contenu de nos amendements. Et concernant nos propositions et nos votes, et ceux de nos contradicteurs : rien. Absolument rien. Tout pour la forme, l’apparence. Rien pour le fond. Ce n’est pas que les gens de métier soient tous ignorants ou qu’ils obéissent tous à une logique politique. La vérité est sociale : leurs conditions de recrutement, de travail et de rémunération condamnent chaque individu à un strict conformisme de moutons de Panurge. Il est donc absolument vain d’en attendre autre chose. Le combat contre le système médiatique doit donc faire évoluer ses formes.

Dans l’immédiat évidemment, nous avons pris nos dispositions pour diminuer la prise sur nous, tout en essayant d’améliorer la portée des coups que nous voulons porter au système médiatique actuel. Je précise « actuel » parce qu’on aurait tort de croire que ce que l’on a sous les yeux est la seule manière possible de faire fonctionner un ensemble de moyens de communication et d’information. Le système dominant actuel est au service des dominants du moment. Il recourt aux formes d’expression et préoccupations qui sont celles des dominants. L’objectif pour nous reste de libérer aussi la société de cette prise en tenaille mentale. Car l’éducation et l’école sont les deux premiers outils qui rendent possible une citoyenneté véritable.

20/03/2017

Le crétin de journaleux et l'homme politique le plus doué de sa génération

 

 LE CRETIN IL EST LA

crétin ça rime avec larbin

et ça s'offusque d'entendre  : "qu'ils dégagent"

comme le représentant du journal La Croix : "qu'est-ce que c'est que ce langage : dégage ou du balai ?"

pauvres chéris ! pauvres culs pincés : c'est motus et bouche cousue quand on dégage à coups de balai les salariés des usines

et ça donne des leçons

Jean-Pinprenelle DeGôche
 
"Elle n'était pas pleine" mais putain quel con...
Bertrand Carbonneaux
 
Elle était tellement pleine que des milliers d'entre nous n'ont pas pu y accéder ! Nous étions bien serrés... Je n'ai pu mettre un pied sur la place qu'après le discours, quand les gens ont commencé à quitter la place.
Naima Gardeux
 
Oui d'ailleurs ça, ça m'a pas plu! Je suis très contente que nous ayons été autant ...Je suis restée bloquée au boulevard Beaumarchais, je ne voyais pas les écrans car je ne suis pas grande et on entendait super mal la voix de JLM. Moi qui m'attendait à enfin le voir en chair et en os..
 
Dorkette Phoenix
 
«elle n'était pas pleine» comme ta tête apparemment...
Saddok Abed
 
bin , ... c'est tranquillou et clair, moi qui ne savait plus comment parler de ce "présentateur". Merci ;-)
Doudoll dou
 
je m'abonne direct. non mais lol. c'est un guignol ce journaliste. on vois bien quelle est pleine cette place.. les gens sont serrés. cela ne m'étonnerait même pas que ça déborde dans les rues aussi... bfmtv pffff vraiment qu'ils sont nuls....
 
guiriec anne
 
Je confirme, on a eu froid et mal aux pieds, certains provinciaux ont passé la journée dans des cars (payés par nous-mêmes et solidairement...), levés à deux heures du mat', ou partis la veille au soir mais quelle belle journée : des tout-jeunes, des tout-vieux, des trentenaires, tous les âges qui se mélangent, chantent et discutent en fraternité.
 
Cédric Curzy
 
oui ça debordait dans les rues adjacentes, j'en parle en connaissance de cause j'y etais et je suis resté coincé bloqué boulevard du temple. impossible de faire rentrer tous le monde place de la Republique pourtant c'etait compact 4 a 5 personne au m2.
Macronium
 
mais qu'est-ce que c'est que ce journaliste ??
 
 
Le Présidentiable il est là
 

Jean Luc Melenchon reconnu comme l'homme politique le plus doué ...

https://www.youtube.com/watch?v=3RfOKPufDx0
27 févr. 2017 - Ajouté par BricoLePatriote
Jean Luc Melenchon reconnu comme l'homme politique le plus doué de sa génération #JLM2017 ...
 
Aniza Bel
 
Épinglé par BricoLePatriote
Quand tu vas à un meeting de Mélenchon, tu en ressors plus intelligent, il pique la curiosité et surtout il ne parle pas dans le vide pour dire des platitudes du genre à Macron ^^

Votez pour un homme qui rend moins con, votez Mélenchon ! J'aurai volontiers dit "votez résistance" mais avouez que ça le fait moins ;)

 

C'est rare, un commentaire élogieux de France 24 sur Mélenchon. Généralement, ils passent leur vie à faire la promotion de Macron "so in, so cool, so international". A savourer, donc.
vive la france insoumise 2017 !

 
 
 
Labat Marie
 
complètement vrai, le seul qui ne nous prend pas pour des cons et ne nous parle pas comme si on était débiles.

 
 
 
Pascale Debieuvre
 
moi citoyenne c un homme qui me parle, (de mes souffrances, de la mal bouffe, etc.etc.) et c bien le seul............donc je vote pour la France Insoumise, qui a un programme pour les citoyens

 
 
 
personne personnellement
 
vive les insoumis monsieur Mélenchon c'est un homme d'État ne lâche rein .
 
 
Ce n'est pas qu'il soit le plus "doué" (et de loin) qui est le plus important. C'est son PROGRAMME qui est important ! Un programme qui a du fond ne peut être défendu que par un homme qui, contrairement aux autres, ne raconte pas du VENT. Un homme qui croit en ce qu'il dit, qui est énormément cultivé, nourrit par notre histoire passée et qui a une vision d'avenir à proposer aux citoyens. Si un homme est VRAI, il est plus facilement le meilleur (face aux opportunistes menteurs, tricheurs, fraudeurs, racoleurs, voleurs etc…). C'est notre JAURES du 21ème siècle les amis !!! J'en suis convaincu, cet homme marquera durablement l'histoire.
 
 
 
xender lebif
 
mélenchon , il est au-dessus de ces pseudos politiciens qui récitent leur texte sans en comprendre un mot .
 
 
La différence entre JLM et les autres, lui fait appel à l'intelligence et à la réflexion. Les autres appellent l'instinct
 
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique