logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/04/2010

AU PRINTEMPS à quoi rêvais-tu ?

P1060394.JPG
P1060392.JPG
P1060391.JPG
Heureuse en ouvrant mes fenêtres le matin
de contempler la nature en fleurs et en bourgeons
P1060388.JPG
Heureuse en fermant mes volets à la nuit noire
de faire un signe au Chevalier d'Orion
qui veille gentiment sur moi
HABAS maison Lundi Pâques.jpg
podcast
Mon pays était beau (J. Ferrat)
*
 

24/03/2010

P.A. COT annonce la tempête

Vous connaissiez ?

 LE PRINTEMPS (1873)

hd-7410.jpg
LA TEMPETE (1881)
the storm P.A. COT.jpg

Moi, je découvre le nom de l'artiste, ayant déjà contemplé ce couple merveilleux

sans en connaître l'auteur, ni même l'intitulé du tableau

  

 Il s'appelle P.A.COT (Philippe Auguste COT).

Pierre Auguste Cot, né à Bédarieux le 17 février 1837 et mort en juillet 1883, est un ARTISTE PEINTRE ACADEMIQUE et PORTRAITISTE FRANCAIS.

Il étudie à l'École des beaux-arts de Toulouse, puis de Paris, où il est l'élève de Léon Cogniet, Alexandre Cabanel et William Bouguereau. Devenu populaire à la fin des années 1870, il fait partie des jurys du salon de Paris et du Prix de Rome.

*

*

Pourquoi me suis-je intéressé à P.A. COT ?

j'ai rapporté cette reproduction sur canevas de chez Mémé

Il était dans notre chambre à coucher à GAGNY

au-dessus du lit

P1050808.JPG

d'après P.A. COT

LA TEMPETE (1880)

En y regardant de près

Je vois une jolie tapisserie

Antique PA Cot Silk Tapestry Painting "The Storm" Antique PA Cot soie Peinture Tapisserie "La Tempête"

P1050813.JPG

*

P1050810.JPG

ses oeuvres :

            Dionysia

        Ophélie

La Bohémienne

Le Printemps

La Tempête

La Liseuse

Portrait de Madame Mas

Mireille

U2N2D00Z.jpg

Tempête

L'orage s'ammoncèle et pèse sur la dune
Dont le flanc sablonneux se dresse comme un mur.
Par instants, le soleil y darde un faisceau dur
De rayons plus blafards qu'un blême éclat de lune.

Les éclairs redoublés tonnent dans l'ombre brune.
Le pêcheur lutte et cherche en vain un abri sûr.
Bondissant en fureur par l'océan obscur,
L'âpre rafale hurle et harcèle la hune.

Les femmes, sur le port, dans le tourbillon noir,
Gémissent, implorant une lueur d'espoir...
Et la tempête tord le haillon qui les couvre.

Tout s'effondre, chaos, gouffre torrentiel !
Sur le croulant déluge, alors, voici que s'ouvre
En sa courbe irisée un splendide arc-en-ciel.

Jules BRETON

28/02/2010

Le printemps apaise les blessures

Quand l'esprit vagabonde

Sur des chemins déserts,

Un vent de folie gronde

Où s'enlise l'hiver.

 

Quand la raison vacille

A force de morsures,

La saison des jonquilles

Apaise les blessures.

 

Dans ce charivaris

Cueillons à pleines dents

Des bouquets de survie

Des brassées de printemps.

 

Le soleil refleurit

Aux branches des pommiers,

En un trait de génie

Eclaire nos pensées.

  

Dédaignons sans regrets

Les marchands de douleur,

Vient le temps du muguet

Et du porte-bonheur.

 

Je suis fille de Mars

Et soeur de Cupidon

Avant que de guerre lasse

J'éteigne les lampions

 

13.02.2010

ST CYP 201028.jpg
Les oranges et citrons de Joëlle et Bernard
à Saint-Cyprien
c'est du soleil dans les coeurs

 *

*

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique