logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/02/2015

PETITION - TAFTA

 LES MULTINATIONALES NE FERONT PAS LA LOI ...

SI VOUS VOUS MELEZ DE CE QUI VOUS REGARDE !

 LE TAFTA est un projet d'accord commercial
entre l'Union européenne et les États-Unis.
 
 
La semaine dernière, une nouvelle fuite sur le TAFTA – le futur « partenariat transatlantique de commerce et d’investissement », le plus ignoble des accords commerciaux au monde – a confirmé nos pires craintes. Elle montre que le texte donne aux grandes firmes un pouvoir jamais vu sur les décisions prises à Bruxelles. Et les perdants, ce sera nous, les citoyens européens.

 Le texte dont nous avons pu obtenir des extraits est rédigé dans un jargon juridique complexe – mais quand nos experts nous l’ont décortiqué, nous avons été choqués comme rarement. Poulet au chlore, légumes OGM et produits chimiques dans notre alimentation qui mettent en danger le développement de nos enfants : ce ne sont que trois exemples des effets dévastateurs du TAFTA sur nos vies.
 
La Commission européenne crie sur tous les toits que le TAFTA aura des retombées positives. Or, cette dernière fuite réduira ses efforts à néant. Aujourd’hui, nous devons faire en sorte que tout le monde voie notre vidéo pour tout comprendre sur le TAFTA.

Cliquez ici pour regarder la vidéo et la partager avec vos amis.

 

 >

Cette fuite montre comment les grandes entreprises pourront dicter leur loi à Bruxelles grâce à un nouvel article nommé « coopération réglementaire ». Cette coopération réglementaire ne présage rien de bon pour les consommateurs, les travailleurs et l’environnement. Rien ne semble pouvoir arrêter la Commission européenne dans son envie de donner quartier libre aux multinationales sur tout ce qui nous est cher.

Cet attaque contre la démocratie doit s’arrêter maintenant. Lundi, les dirigeants européens rencontreront leurs homologues américains pour commencer un nouveau volet de négociations sur le TAFTA. Comme d’habitude, les citoyens seront laissés dans le flou quant à la nature des négociations.

 Mais cette fuite nous donne une idée claire sur les vrais gagnants du traité : les grandes entreprises comme Monsanto, Bayer, Exxon Mobil et Nestlé. C’est pour cela que nous devons réagir vite et faire en sorte que tout le monde voie notre vidéo.

Montrons à tout le monde ce qu’est vraiment le TAFTA. Regardez cette vidéo et envoyez-la à tous vos contacts.

Le pouvoir citoyen est la seule réponse possible au pouvoir des grandes entreprises. Montrons aux dirigeants européens que nous ne laisserons pas ouvrir le feu contre la démocratie sans réagir.


Merci pour tout ce que vous faites,
 Anne, Camille, Fatah et l'équipe SumOfUs

 

 Plus d'information: 

 

 Coopération réglementaire, Coalition stop-TTIP, 29 Janvier 2015

SumOfUs est un mouvement mondial de personnes comme vous, qui travaillent ensemble afin de responsabiliser les entreprises et de tracer une nouvelle voie durable pour l’économie mondiale.

 



09/10/2014

STOP TAFTA

tafta_1

Un traité contre les peuples

Le Front de gauche a présenté une résolution sur le projet d’accord transatlantique pour dénoncer l’opacité des négociations. Et pointe les contradictions des socialistes sur le sujet.

 

 

https://france.attac.org/actus-et-medias/salle-de-presse/article/11-octobre-2014-journee-europeenne

À l’appel de nombreux mouvements sociaux, paysans, d’associations environnementales, de collectifs citoyens, de syndicats et de partis politiques, le 11 octobre sera une journée européenne d’action contre le TAFTA, le CETA et le TiSA [1] ainsi que contre les gaz et pétrole de schiste à l’occasion de seconde édition du « Global Frackdown ».

Plus de 300 actions, dont 60 en France, sont prévues dans 20 pays d’Europe : débats publics, déambulations festives, pétitions, Manif’actions, rassemblements populaires, flashmobs, concerts de casseroles et chaines humaines, de Brest à la Réunion.

Pour voir la carte de ces actions, cliquez sur https://www.collectifstopTAFTA.org/....

Des actions se tiendront également dans presque toutes les capitales européennes, de Bucarest à Madrid, en passant par Athènes, Berlin, Londres et Helsinki.

Une Manif’action est prévue à Paris. Le rendez-vous est fixé à 14h30, place Stalingrad. Avant le départ, les participants réaliseront une fresque humaine « Stop TAFTA ».

Nous marcherons ensuite jusqu’à la place de la République où nous arriverons en même temps que la manifestation « NON au salon pro-nucléaire ».

Nos manifestations se retrouveront derrière un slogan commun « TAFTA CETA TiSA, gaz et pétrole de schiste, nucléaire - Contre les multinationales et leur Monde ».

 

 

Les citoyens d’Europe contre le traité transatlantique
Signez l’appel et déclarez-vous « hors TAFTA »
Voir la liste des 100 premiers signataires
Visionner les vidéos explicatives

Pétition

L’Union européenne et les États-Unis négocient un accord de libre-échange, dit PTCI* ou Tafta*. Au-delà des États-Unis et de l’UE, cet « OTAN de l’économie » impacterait toute la planète. De nombreux autres accords sont également en cours de négociation, dont l’AECG* ou le Ceta*, entre l’Union européenne et le Canada, en passe d’être conclu.

Ces négociations opaques se déroulent dans le dos des peuples d’Europe et d’Amérique du Nord. Elles visent à établir un grand marché transatlantique qui consacrerait la domination des multinationales européennes et américaines au détriment des citoyens de part et d’autre de l’Atlantique. Sous couvert d’une hypothétique relance de la croissance, ces négociations risquent de niveler par le bas les normes sociales, économiques, sanitaires, culturelles et environnementales. Ces nouvelles normes seraient placées sous le contrôle de tribunaux supranationaux d’arbitrage privés, hors de tout contrôle démocratique.

Cet accord de libre-échange menace de mettre en péril ce qui rend nos sociétés encore vivables. C’est la raison pour laquelle nous appelons les parlementaires français et européens nouvellement élus à faire pression sur les États membres et la Commission européenne afin d’interrompre les négociations du Tafta.

Nous exigeons la mise en place d’un cadre de coopération alternatif qui permette des échanges commerciaux équitables, l’extension des droits civiques et sociaux, une alimentation saine, une santé accessible à toutes et tous, le respect de la diversité culturelle et des réponses à l’urgence écologique.

De plus en plus de collectivités locales se déclarent « hors Tafta ». Nous demandons aux élus, aux organisateurs de manifestations culturelles et aux acteurs des secteurs d’activité concernés de faire entendre leur voix en se déclarant eux aussi « hors Tafta ».

Nous appelons à une large mobilisation de la population pour faire vivre ce débat partout dans nos villages et nos quartiers, sur nos lieux de travail et d’étude et créer des collectifs locaux partout en France pour enrayer le Tafta, le Ceta, et sortir du piège des accords de libre-échange.

* Le projet de partenariat transatlantique entre l’Union européenne et les États-Unis

est appelé Tafta (Transatlantic Free Trade Agreement)

 

PTCI (Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement),

TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership )

ou encore grand marché transatlantique.

L’accord entre l’Union européenne et le Canada est appelé AECG (Accord économique et commercial global) ou Ceta (Comprehensive Economic and Trade Agreement).

Identifiants personnels

 

18/05/2011

LA MONDIALISATION .. Made in ...

Franchement, j'en ai assez ! "Made in China"... "Made in China" ...

J'ai reçu deux livraisons cette semaine, les 2 paquets revêtus de la marque de fabrique Made in China... Nonnnn!!!

Je veux du produit français, zut ! de nos artisans, de nos fabricants !! zut et zut !!

- tu n'en trouveras plus ... parce qu'il n'y en a plus !!

JE "CRISE".

***

LA MONDIALISATION

-Extraits- Comprendre l'actualité dès 10 ans - DOKEO +

Le commerce international et les moyens de communication ont connu à la fin du XXe siècle

un grand développement.

On appelle "mondialisation" l'intense circulation des hommes, des marchandises, de l'argent et des informations

à travers le monde.

Du café vendu à Tokyo vient du Brésil.

Des vêtements portés en France sont fabriqués à Taïwan

A Londres, on trouve toute l'année des oranges d'Afrique du Sud

En une seconde, on peut envoyer un mail ou un texto à son copain de Bamako

Dans le monde entier, des voitures roulent grâce au pétrole d'Arabie Saoudite

Internet, les câbles, les satellites véhiculent à toute allure des informations

Sans cesse, des bateaux, des avions, des trains, des camions circulent partout dans le monde, transportant des marchandises et des hommes

Des européebns passent leurs vacances en Afrique, en Asie, en Amérique du Sud ..

Des américains viennent visiter l'Europe..

Des gens travaillent à des milliers de kilomètres de leur lieu de naissance ...

 

***

*

 

DELOCALISATIONS ET CHOMAGE DANS LES PAYS RICHES

Une entreprise de fabrication de jouets va délocaliser ses usines dans un pays où les salaires sont bas : le travail humain lui coûtera moins cher, mais les gens sont privés d'emploi dans le pays où les salaires sont plus élevés ..


Une ouvrière chinoise, par exemple, travaille 14 heures par jour (7 jours sur 7, certaines semaines) pour un salaire correspondant à 70 euros par mois, les meilleurs mois.


En FRANCE, pour un travail équivalent, une ouvrière gagnerait 1 500 euros par mois (soit 20 fois plus) pour 35 heures par semaine et deux jours de congté hebdomadaire !


PRESSION SUR LES PRIX DANS LES PAYS PAUVRES

Une entreprise de distribution alimentaire va acheter ses fruits à un paysan d'un pays en développement. Elle fixe le prix ridiculement bas.

Le paysan pourrait refuser de vendre, mais alors toute sa production risquerait de pourrir, car il n'est pas évident de trouver tout de suite d'autres clients !

Et même s'il y avait d'autres clients, sachant que le paysan est pressé de vendre, il y a peu de chance qu'ils lui proposent un meilleur prix.

 

*

*

LE ROLE DES MULTINATIONALES


Les pays les plus pauvres, en entrant dans ce vaste réseau qu'est devenu le monde, ne vont-ils pas pouvoir se développer, devenir plus riches ?

EH BIEN NON !

La mondialisation profite essentiellement aux plus riches et aux plus puissants ; et en particulier aux plus grosses entreprises des pays industriels (Etats-Unis, Europe, Japon).

Beaucoup d'entre elles sont des multinationales, qui ont des filiales dans le monde entier. Elles cherchent à gagner toujours plus d'argent.

Cette recherche du profit est normale pour des entreprises, mais ne doit pas se faire au détriment des gens qu'elles emploient ou à qui elles achètent des produits.


LA MONDIALISATION FINANCIERE

Les entreprises ont besoin de capitaux financiers (importantes sommes d'argent) pour acquérir des machines, construire des usines, inventer des produits, racheter d'autres entreprises ...

Les gens qui ont de l'argent peuvent le placer dans ces entreprises en achetant des actions à la BOURSE.

Si les entreprises font des profits, une part revient à ces "actionnaires".

Avec la mondialisation, et grâce à l'informatique, on achète et on revend des actions à toute vitesse, surtout dans les pays riches. Mais les marchés financiers servent plus à assurer des gains élevés et rapides à ceux qui ont placé leur argent qu'à développer la production et l'emploi pour tous, creusant ainsi les écarts entre riches et pauvres.

Et une activité financière débridée peut mener à des crises qui menacent l'ensemble de l'économie.


DE NOUVELLES REGLES ?


Les autorités nationales et internationales ont mis en place des institutions pour organiser la vie économique. L'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) est chargée d'établir des règles commerciales entre les Etats.

Fondées sur la libre circulation des marchandisdes et des capitaux, ces règles favorisent les pays déjà riches.

Le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque mondiale, organes de l'ONU, sont chargés de prêter de l'argent aux pays pauvres pour leur développement. Mais les règles qu'ils ont appliquées, inspirées de l'économie des pays riches, ont provoqué un grave endettement des pays du tiers monde.

Les sept pays les plus industrialisés forment avec la Russie une sorte de "club" des pays riches, le G8.

Depuis 1999, face aux crises financières, ils ont créé un groupe plus large, le G 20, avec onze pays émergents (Brésil, Inde, Turquie, Chine...).

Le G 20 tente, par le dialogue, d'établir de nouvelles règles pour stabiliser les finances internationales.

 

*

*

EXEMPLES DE MULTINATIONALES


MAC DONALD'S (Etats-Unis)

CARREFOUR (France)

FORD (Etats-Unis)

IBM (Etats-Unis)

NESTLE (Suisse)

UNILEVER (Royaume Uni/Pays Bas)

SONY (Japon)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique