logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/11/2012

DEUX ETATS POUR DEUX PEUPLES

 

HIER

http://www.anarkismo.net/article/11859

 Anticolonialistes : Notre place est dans la rue

Les manifestations de soutien au peuple palestinien ont permis d’exprimer une large condamnation des crimes de guerre commis par l’armée israélienne. Pourtant, ici et là, des frilosités se sont exprimées sur ces mobilisations, face à la présence au sein des cortèges d’hommes et de femmes exprimant leur sentiment religieux, voire un soutien explicite aux islamistes du Hamas, des slogans antisémites, quand il ne s’agit pas carrément de tentatives de constitution au sein des manifestations de pôles d’extrême droite (Parti des musulmans de France, Mouvement des damnés de l’impérialisme (Kémi Séba), etc. 

Ne pas déserter

Des centaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue spontanément en soutien à la Palestine, choquée par les massacres. À nous d’expliquer le sens de cette guerre, à nous de répéter inlassablement qu’il s’agit non d’une guerre de religions ou de civilisations, mais d’une guerre coloniale. À nous d’expliquer aux jeunes révoltés par cette situation que les anticolonialistes israéliens existent et aident courageusement les Palestiniennes et les Palestiniens, et qu’il n’y a pas de place pour le racisme et l’antisémitisme dans le combat anticolonialiste.

.... Déserter la rue reviendrait simplement à laisser le terrain libre aux groupes douteux qui veulent instrumentaliser le drame palestinien à des fins religieuses et antisémites...

Certes, côtoyer certaines expressions dans la rue n’est pas une partie de plaisir. Et il faut être prêt à se confronter à celles qui sont ouvertement organisées pour les éjecter.

 AUJOURD'HUI

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/11/29/pa...

 

La Palestine devient un Etat observateur à l'ONU

 

L'Assemblée générale de l'ONU a accordé le statut d'Etat observateur non membre à la Palestine par 138 voix pour, 9 contre et 41 abstentions

http://www.lepetitmondecozillon.fr/2011/11/la-palestine-d...

Les Palestiniens ont laissé éclater leur joie à l’annonce d’un vote victorieux qui constitue une grande avancée vers la reconnaissance de la souveraineté de leur état : la Palestine devient membre à part entière de l’UNESCO.

L’adhésion de la Palestine vient d’être officialisée, et ce malgré la menace du Congrès américain de supprimer l’allocation de quelque 80 millions de dollars à l’agence culturelle des Nations unies.

C’est le 23 septembre que le président palestinien Mahmoud Abbas avait déposé officiellement une demande d’adhésion pleine et entière à l’ONU...

 

 

 Dans un billet publié sur le blog Open Zion du Daily Beast, l'ancien premier ministre Ehoud Olmert estime que "la demande palestinienne [...] est conforme au concept d'une solution à deux Etats. De ce fait, je ne vois aucune raison de s'y opposer". Une nécessité, selon lui, pour favoriser les forces modérées au sein du camp palestinien. A la suite de cette reconnaissance, "nous, en Israël, devront nous engager sérieusement dans un processus de négociations, afin de nous entendre sur des frontières spécifiques sur la base des frontières de 1967 et résoudre les autres questions", a-t-il ajouté

 

... LE CAMP DU "OUI"

Ehoud Olmert ne prêche pas seul dans le désert à en juger par les éditoriaux et tribunes publiés dans une partie de la presse israélienne. "Reconnaître un horizon diplomatique", titre ainsi le quotidien Haaretz dans son éditorial. "Un Etat palestinien reconnu donnera à Israël un partenaire responsable, ayant un soutien international, qui va représenter l'ensemble du peuple palestinien et pourra prendre des décisions en son nom. Il n'y a aucun fondement à la peur d'Israël de la reconnaissance internationale de la Palestine", met en avant le quotidien de centre-gauche. L'Onu adopte par 138 voix contre 9 le statut d'Etat observateur à la Palestine

 

Et de conclure : "La reconnaissance d'un Etat palestinien n'est pas un obstacle à la paix", appelant Nétanyahou à montrer qu'il est aussi pour la paix et qu'il peut ouvrir des perspectives diplomatiques que "les Israéliens méritent aussi".

Le "oui" est également soutenu par certains commentateurs à titre individuel qui voient dans le "non" une nouvelle erreur tactique d'Israël. "Après Gaza, avant l'ONU, Israël semble plus isolé que jamais dans une région qu'il s'est mise à dos et aliénée avec son occupation implacable et écrasante", écrit ainsi la journaliste israélienne Rachel Shabi dans une tribune au quotidien Haaretz.

"Ce qui est palpable, c'est le sens de l'impasse, des tactiques aveugles d'Israël qui active toujours les mêmes manettes, tout en espérant des résultats différents", poursuit-elle.

"Si Israël était un pays sage et raisonnable, il aurait rejoint la famille des nations, ce soir, pas celle qui comprend la Micronésie, et aurait voté fièrement pour l'achèvement du précédent vote un 29 novembre [en 1947 quand l'Assemblée générale de l'ONU a adopté le plan de partage de la Palestine qui prévoyait l'établissement d'un Etat juif et d'un Etat arabe] : deux Etats pour deux peuples", prêche également le journaliste Gideon Levy dans Haaretz. Le "non" d'Israël est aussi un non à son patron, les Etats-Unis, estime-t-il, qui "va apparemment une fois encore s'humilier et attirer davantage de haine en votant automatiquement pour Israël". Et de conclure : "Un Israël qui s'oppose à la résolution des Nations unies est un Israël qui veut renforcer le Hamas et le retour du terrorisme."

 

Le journaliste Zvi Barel, toujours dans Haaretz, ne voit que des avantages à la reconnaissance d'un Etat palestinien pour Israël : "Après qu'Israël aurait ravalé sa colère, il réalisera qu'un Etat palestinien officiel, même un Etat que le Hamas aide à gouverner, pourra être un partenaire plus responsable pour gérer le quotidien que deux autorités se combattant l'une l'autre. La paix peut ne pas en résulter, mais la qualité de vie de 5,5 millions de Palestiniens vaut aussi beaucoup. Ils méritent un Etat."

 Une analyse que partage l'éditorialiste du Yedihot Aharonot, Sever Plocker : "Le gouvernement israélien peut et doit faire un grand pas [...] en annonçant qu'il retire son objection à la demande de l'Autorité palestienne [...], enjoint-il. Israël doit même voter pour la résolution. Ce choix ne pose aucun risque à Israël, mais a beaucoup d'avantages : le gouvernement Nétanyahou cesserait immédiatement d'apparaître comme un 'objecteur de paix', nos relations avec le monde arabe modéré et les chefs du printemps arabe changeraient et le peuple palestinien réaliserait que l'Autorité palestinienne est son avenir et le Hamas son passé."

 

 

http://www.lepoint.fr/monde/la-palestine-reconnue-etat-ob...

"L'Assemblée générale reconnaît ainsi implicitement l'existence d'un Etat palestinien souverain, malgré les menaces de représailles financières brandies par les Etats-Unis et Israël contre l'Autorité palestinienne

*

Netanyahu accuse Abbas de "propagande mensongère" contre Israël."

 

************************************************************************************************

http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/asie/palestine.htm

 

Il faut considérer aussi que plus de deux millions d'Arabes palestiniens sont dispersés en Jordanie, au Liban et en Syrie, sans compter ceux qui résident en Israël. Ils attendent un retour éventuel dans leur patrie d'origine. Le tableau ci-dessous montre le nombre total des réfugiés, le nombre de ceux vivant dans des camps et le nombre de ces camps en Jordanie, au Liban et en Syrie:

 

Pays d'intervention de l'UNWRA
au 1er juin 1999
Nombre de camps Nombre total de réfugiés Nombre de réfugiés dans les camps
Jordanie 10 1 541 405 277 555
Liban 12 373 000 208 223
Syrie 10 378 382 110 427
Total 59 2 292 787 596 205

 

Source : UNWRA (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient)

 

Il conviendrait également de compter de nombreux réfugiés palestiniens en Irak (env. 75 000), en Égypte (plus de 40 000), en Arabie Saoudite (274 000), au Koweït (35 000), d'autres États arabes (112 000) et d'autres pays (220 000), sans oublier les aux États-Unis (175 000).

 

En somme, la population palestinienne totale s'élève à environ huit millions, mais seuls 3,7 millions se trouvent en Cisjordanie et Gaza. Le reste du peuple palestinien habite des camps de réfugiés dans les pays arabes voisins ou constitue une diaspora. Autrement dit, sur une population palestinienne mondiale estimée en 2004 à plus de huit millions (y compris les Arabes d’Israël), 4,2 millions étaient classés par l’ONU dans la catégorie des réfugiés.

 

 

REJOUISSONS NOUS... POUR LA PAIX !

FranceTV Info
Alerte info Jeudi 29 novembre | 23h00
L'ONU accorde à la Palestine le statut d'Etat observateur non membre (138 voix pour, 9 contre, 41 abstentions)

PROCHE-ORIENT - Elle était "entité observatrice", elle monte en grade. La Palestine a été reconnue jeudi 29 novembre "État observateur" non membre des Nations unies, grâce à l'adoption d'une résolution en ce sens par l'Assemblée générale de l'ONU, avec l'aval de la majorité des 193 États membres (138 pour, 9 contre, 41 abstentions). Comme annoncé, la France a voté pour et Israël s'y est opposé, dénonçant "une erreur" qui risque "d'empirer" la situation, selon le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak.

Cliquez ici pour plus d’informations

27/11/2012

UNE CHANCE DE PAIX... SIGNEZ LA PETITION

dans mes mails ....

 

Publié le 26 Novembre 2012
Si vous avez déjà signé la pétition, vous pouvez envoyer un message urgent ci-dessous.

Dans 48 heures, les Palestiniens vont demander à l’ONU de reconnaître leur État. C’est probablement la meilleure chance de paix depuis des décennies, mais la France hésite encore et notre mobilisation pourrait faire pencher la balance.

L’écrasante majorité des pays du monde soutient cette résolution et un sondage IFOP montre que 78% des Français veulent cette reconnaissance. Laurent Fabius a dit que la France doit voter « OUI », pourtant François Hollande semble davantage craindre les États-Unis que de ne pas tenir la promesse de campagne qu'il nous a faite, de soutenir « la reconnaissance internationale de l’État palestinien ». Nos voix sont plus vitales que jamais dans les prochaines heures. Si la Palestine remporte le vote onusien, cette victoire pourrait marquer le début de la fin de 40 ans d’occupation et paver la chemin de la création de deux États.


L’Elysée n’a toujours pas annoncé publiquement son vote et François Hollande est toujours indécis. Faisons en sorte que la France s’engage pour la liberté et la paix au Moyen-Orient, maintenant. Cliquez ci-dessous pour rejoindre notre appel mondial.

 
Envoyez un message
 
France (Elysée): Envoyez un email en utilisant le formulaire ici

Voici quelques points de discussion utiles expliquant pourquoi la demande palestinienne à l'Assemblée Générale de l'ONU est notre meilleure chance pour la paix. N'hésitez pas à vous y référer quand vous écrirez votre message:

TROP C'EST TROP
  • l'occupation par Israël dure depuis plusieurs décennies
  • depuis des années, les Etats-Unis et Israël ont pris en otage les négociations et favorisé l'extension des colonies illégales dans les territoires palestiniens
  • les pays du monde ne devraient pas se laisser intimider par les Etats-Unis et Israël, en votant "non" à une initiative à la fois moralement et politiquement juste
C'EST LA SEULE VOIE VERS LA PAIX
  • actuellement il n'y a même plus de processus de paix
  • c'est une nouvelle chance de rééquilibrer l'équation pour enclencher une dynamique vers la paix et la liberté
  • si la demande échoue, il y aura encore des décennies de violences et les extrémistes seront toujours plus influents
SOUTENEZ CE VOTE MONDIAL
  • Le temps est venu pour la Palestine - c'est une initiative diplomatique légitime et pacifique qui mérite un franc soutien de la France
  • l'ONU, la Banque mondiale, le Fonds Monétaire International estiment que les Palestiniens sont prêts à diriger eux-mêmes leur propre pays
  • la majorité de la population européenne et deux tiers des dirigeants du monde soutiennent déjà la reconnaissance de l'Etat palestinien
N'oubliez pas de rester poli -- nous sommes bien plus convaincants quand nous sommes raisonnables et courtois.

 

 
Poster sur Facebook
 

La France est toujours indécise. Utilisez ces arguments ci-dessus pour vous aider à écrire un message sur la page Facebook de l'Elysée. Ou copiez le message ci-dessous et cliquez sur les liens en-dessous pour le coller sur la page:



Cliquez ici pour aller sur la page de l'Elysée

 

Envoyez un Tweet!
 
Cliquez ci-dessous pour envoyer un tweet à François Hollande:


Envoyez un tweet!


 


>
> Dans 48 heures, les Palestiniens vont demander à l’ONU de reconnaître leur État. C’est certainement la meilleure chance de paix depuis des décennies. François Hollande hésite encore quant au vote de la France, alors que 78% des Français sont en faveur d’une reconnaissance de l’État palestinien. Faisons en sorte que notre pays soutienne la liberté et la paix au Proche-Orient. Cliquez ci-dessous pour rejoindre notre appel mondial:
>

>

 demedepmhttp://www.lemonde.fr/international/article/2012/11/22/st...
>
> Appel de parlementaires pour l’admission de la Palestine à l’ONU
> http://www.france-palestine.org/Appel-de-parlementaires-p...
>
> Palestine à l'ONU : le rétropédalage de Hollande (Le Point)
> http://www.lepoint.fr/monde/palestine-a-l-onu-le-retroped...
>
> France - Palestine : la volte-face de François Hollande (Blog de René Backmann, Le Nouvel Observateur)
> http://renebackmann.blogs.nouvelobs.com/archive/2012/11/0...
>
>
>
>
>

Soutenez le mouvement Avaaz!
Nous sommes entièrement financés par les dons et ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ni d'entreprises.    

07/09/2010

L'EMPIRE DE LA HONTE

Lors de la dernière manifestation à MONT-de-MARSAN sur les RETRAITES,

en juin

 mon camarade Michel m'avait prêté deux bouquins.

 "Oui je les lirai, je prendrai le temps"

D'une manif à l'autre, je les ai dévorés

Ma note est longue mais tellement édifiante, claire.

img061.jpg

édifiant

hallucinant

terrifiant

img062.jpg

*

on y voit clairement comment l'on soumet les peuples

par la dette et la faim

deux armes de destruction massive

****

....

"depuis le début du nouveau millénaire, des attentats, des catastrophes, l'une plus effroyable que l'autre, secouent la planète.

 De New York à Bagdad, du Caucase à Bali,

de Gaza à Madrid,

des milliers d'êtres humains sont déchiquetés, brûlés, des dizaines de milliers blessés.

Dans les pays de l'hémisphère Sud, les charniers des épidémies et de la faim

se remplissent de victimes toujours plus nombreuses.

L'exclusion et le chômage sévissent en Occident.

Les nouvelles féodalités capitalistes, d'un autre côté, ne cessent de prospérer.

Les moyens financiers excèdent et de loin, leurs besoins en investissement.

Que font dans ces conditions, les nouveaux seigneurs féodaux ?

Ils rachètent massivement à la Bourse leurs propres actions.

Ils versent aux actionnaires des dividendes faramineux et aux managers des gratifications astronomiques.

Mais rien n'y fait ! les profits superflus continuent de croître ....

*

*

De quels seigneurs parle Jean ZIEGLER ?

"Aujourd'hui de nouvelles féodalités se sont constituées, infiniment plus puissantes, plus cyniques, plus brutales et plus rusées que les anciennes. Ce sont les sociétés transcontinentales privées de l'industrie, de la banque, des services et du commerce. "

"J'appelle cosmocrates ces nouveaux seigneurs féodaux.

 Ils sont les maitres de l'empire de la honte ...

Le monde qu'ils ont créé "

*

LA DETTE

"Les peuples des pays pauvres se tuent au travail pour financer le développement des pays riches. Le Sud finance le Nord, et notamment les classes dominantes des pays du Nord. Le plus puissant des moyens de domination du Nord sur le Sud est aujourd'hui le service de la dette.

...les pays pauvres versent annuellement aux classes dirigeantes des pays riches beaucoup plus d'argent qu'ils n'en reçoivent d'elles, sous forme d'investissements, de crédits de coopération, d'aide humanitaire ou d'aide dite au développement.

En 2003, l'aide publique au développement fournie par les pays industriels du Nord aux 122 pays du tiers-monde s'est élevée à 54 milliards de dollars. Durant la même année, ces derniers ont transféré aux cosmocrates des banques du Nord 436 milliards de dollars au titre du service de la dette.

Point n'est besoin de mitrailleuses, de napalm, de blindés pour asservir et soumettre les peuples. La dette, aujourd'hui, fait l'affaire.

...

l'époque de la domination par la dette fait suite, sans transition, à l'époque coloniale.

...

les gouvernements du tiers-monde doivent en effet payer, pour leurs emprunts, des taux d'intérêt cinq à sept fois plus élevés que ceux qui sont pratiqués sur les marchés financiers."

**

*

LA FAIM
"Le massacre par la sous-alimentation et par la faim de millions d'êtres humains reste le principal scandale du début de ce troisième millénaire. C'est une absurdité, une infâmie qu'aucune raison ne saurait justifier ni aucune politique légitimer. Il s'agit d'un crime contre l'humanité indéfiniment répété.
...
La faim est le produit direct de la dette, dans la mesure où c'est elle qui prive les pays pauvres de leur capacité d'investir les fonds nécessaires pour le développement des infrastructures agricoles, sociales, de transport et de services.
La faim signifie souffrance aïgue du corps, affaiblissement des capacités motrices et mentales, exclusion de la vie active, marginalisation sociale, angoisse du lendemain, perte d'autonomie économique. Elle débouche sur la mort.
...
La faim est donc la principale cause de mort sur notre planète. Et cette faim est faite de main d'homme. Quiconque meurt de faim meurt assassiné. Et cet assassin a pour nom la dette."
*
*
*
"L'autonomie des consciences est la plus belle conquête des Lumières.
Regroupées et coalisées, ces consciences sont en effet capables
de créer une vague de fond pouvant éroder, voire balayer, l'empire de la honte.
Les armes de libération sont celles héritées des révolutionnaires américains et français de la fin du XVIIIe siècle : les droits et libertés de l'homme et de la femme, le suffrage universel, l'exercice du pouvoir par délégation révocable.
Ces armes sont disponibles, à portée de main.
Quiconque pense le monde en termes de réversibilité et de solidarité
doit s'en saisir sans tarder."
***
Alors, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ?
*
*
RESTAURER LA SOUVERAINETE POPULAIRE
ET
ROUVRIR LA VOIE DE LA RECHERCHE DU BONHEUR COMMUN
CONSTITUENT AUJOURD'HUI L'IMPERATIF LE PLUS URGENT
***
*
*
L'autre bouquin s'intitule
LA HAINE DE L'OCCIDENT
**
*
En attendant la suite,
Je vous emmène à la manif ??
Ce n'est pas la pluie qui va nous arrêter
Quand on ne donne pas d'emploi aux jeunes
et qu'on veut faire travailler leurs aînés plus longtemps
y'a un problème.
L'argent existe, prenons-le
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique