logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/01/2013

Fière d'être berrichonne, bin sûr !

Un mail de mes cousins berrichons
**
Quand t'es Berrichon

Tu dis
**
ça va ti ?? oui pi toué?

Il caille pas chaud

s'tantôt, un aga diau  -averse, ondée-
.
tu remplis un siau d'iau,

tu mets des poummes dans un pochon,

tu mets des patins,

tu t'attifes d'un pal’tiau

tu dis "eul’gamin"

du froumage de chieuve

Capture fromage berrry.PNG

Capture Fromage de chèvre 2.PNG

         
tu peux traiter un type de berlaudiot

tu biges tes proches

tu chagnes, tu rag'nasses ! tu grognes

sans compter que tu vas allez couper la bouchure

tu ouvriras le barieau et tu donneras a manger au tauriau avec la bérouette avant de t'prende un aga diau su ste gueule bin sur !!!

Si t'es fier d'être Berrichon, envoie à tes amis!!! > > ET C'EST CA QUI EST BON

***
Vous en voulez encore ?

le vieux parler berrichon ... un véritable patois
....
*
Capture BERRICHON.PNG


S’accrapauder: s’accroupir

Un aga d’iau: une grosse averse « i va tomber un aga d’iau »

Des menteries: des mensonges

« Par avis qu’çà pleuve »: je suis d’avis qu’il va pleuvoir

Une bérouette: une brouette

Des berniques: des lunettes

Une beugne: un coup, « prendre une beugne »

Un beugnon: un beignet

Bardasser: secouer

Beurvacher: boire sans soif, sans nécessité

La biaude: longue blouse flottante bleue portée par les vignerons, les paysans, les gens de la campagne en général

Bijer ou biger: embrasser au sens donner un baiser

Un biquion: un chevreau. Le « qu » se prononce mouillé

Les boueux: les éboueurs

Un bounhoumme: un bonhomme

Bourdir: aller au fossé, ou verser dans une ornière, s’embourber

Le boursicaut ou boursicot: le porte-monnaie

Breuiller: pleurer en criant, « t’as pas fini d’breuiller! I’ breuill’ pour r’en ton drôle »

Châgner: se moquer lourdement, rire de bêtise en se tortillant

« Compter les œufs dans le cul de la poule »: équivalent de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Faire entrer dans ses prévisions des revenus futurs hypothétiques

Coui: gâté, « un œuf coui »

Couiler: grincer (pour une porte ou un gond)

« en cueilleux d’guignes »: sans être préparer d’aucune façon, « il est sorti en cueilleux d’guigne, il est sorti sans rien mettre sur lui »

Dégarciller: détruire par le mauvais usage ou le gaspillage, de manière intentionnelle «il a dégarcillé toutes ses affaires »

Faire dénaître: tourmenter par des tracasseries, des espiègleries

Une drôlière: une jeune fille, « queiuel âge qu’al’a ta drôliére ? quel âge a ta fille ?»

Un échinal (des échinaux): conduite qui va de la gouttière au sol

Emmainter: prendre solidement en main, empoigner

Faignanter: paresser

Flabée: volée de coups portée en correction, « prendre une flabée »

Gucher: jucher, « i va pleuve les oaches sont guchées, il va pleuvoir les oies sont jucher» (proverbe)

Licher: lécher, « a nous a ait une galette aux poum’s de terre à s’en licher les doigts, elle nous a fait une galette aux pommes de terre à s’en lécher les doigts »

Une lichounerie: une gourmandise

Un luma: un escargot

Mainguiouner: faire 4 heures

La margoulette: la figure « il est tombé sur la margoulette = il s’est cassé la figure »

Mascander: saccager ou blesser

Médeciner: traiter une vigne ou un arbre

Patouiller: jouer avec l’eau

Patter: coller aux chaussures, aux bottes (en parlant de terre meuble)

Pochon: sac en papier

Tortuserie: esprit retors, disposition à emprunter des voies tortueuses dans les affaires de la vie courante, inclination à la chicane

Être tortu: être tordu

Raccousiner: rabibocher, réconcilier

Rouatie: avoir la rouatie: être enroué

Tantôt (le): l’après-midi

***

j'ai bien aimé mon retour sur le passé berrichon

de bonnes racines bien solides

Merci Corinne pour ton petit cadeau de Noël

Tu savais me toucher là où ça fait du bien

berry,berrichon,patois,vieux parler

... La nuée s'égouttait sur les buissons et les merles chantaient comme des fous pour une risée que le soleil leur envoyait avant de se cacher derrière la côte du Grand-Corlay.

Les oisillons, par grand'bandes, voletaient devant François de branche en branche, et le piaulis qu'ils faisaient lui réjouissait l'esprit. Il pensait au temps où il était tout petit enfant et où il s'en allait rêvant et baguenaudant par les prés, et sifflant pour attirer les oiseaux. Et là-dessus il vit une belle pive, que dans d'autres endroits on appelle bouvreuil, et qui frétillait à l'entour de sa tête comme pour lui annoncer bonne chance et bonne nouvelle. Et cela le fit ressouvenir d'une chanson bien ancienne que lui disait sa mère Zabelle pour l'endormir, dans le parlage du vieux temps de notre pays :

Une pive

Cortive,

Anc ses piviots,

Cortiviots,

Livardiots,

S'en va pivant

Livardiant,

Cortiviant...

G. SAND

02/10/2009

LE GASCON EN OCCITANIE

Je parle GASCON.

C'est du patois ?

Non,  c'est un dialecte ...

Ici, on parle le gascon, dialecte occitan. 

 Mais dans les dialectes, on fait des sous-dialectes, voire des sous-sous-dialectes, ce qui amène à constater parfois des changements entre deux vallées voisines.

Et l'espace géographique sur lequel on  parle Occitan, s'appelle l'OCCITANIE (la plus grande partie Sud de la France).

 

OCCITANIE .. OCCITAN ... GASCON ...Landes,arn,etc

*

*

L'Occitan est plus ou moins pratiqué sur 32 départements

les régions Midi-Pyrénées,

Provence-Alpes-Côte d'Azur,

 Auvergne,

Limousin,

et en partie Aquitaine (moins le Pays Basque),

 Languedoc-Roussillon (moins la partie catalane),

 Rhône-Alpes,

Poitou-Charentes.

Mais la langue peut franchir les montagnes...les frontières ... puisqu'il est parlé en Espagne (dans le Val d'Aran) et en Italie (dans douze vallées alpines du Piémont).

*

800px-Los_dialectes_de_l'occitan.jpg

LES DILALECTES OCCITANS SE DIVISENT EN TROIS GRANDES FAMILLES

Le Nord-Occitan,

comprenant limousin, auvergnat, alpovivarais

L'Occitan moyen,

formé du languedocien et du provencal

Le Gascon,

 Comprend le landais, le béarnais, le bigourdan, le commingeois, le massatois ...

Ces dialectes se différencient un peu par des prononciations variables, mais la base écrite reste la même 'on y retrouve les mêmes radicaux)

 GasconCarte.png

Au XIXe siècle

Dès 1802, l'école interdit la pratique du "patois".

La Loi Guizot (1833) oblige les communes à ouvrir une maison d'école ; le nombre d'enfants scolarisés se multiplie.

L'occitan reste une langue vulgaire.

A partir de 1850, de nombreux textes paraissent pour éliminer les langues régionales (lois Jules Ferry :1881-1884)

Les instituteurs sont formés dans cette optique-là.

Alors, apparaît dans les classes le "signal" (objet faisant punir celui qui parle patois)***

A partir de 1854, Frédéric MISTRAL remet en scène la culture d'oc.

Ce mouvement composé de 7 écrivains occitans, fait paraître de nombreux ouvrages, en graphie dite mistralienne.

Ils écrivent en et sur l'occitan, mais il n'est guère question de l'enseigner.

*

Au XXe siècle

Jusqu'en 1914, l'Occitan reste profondément enraciné.

 La guerre marque une rupture. Les jeunes qui font la guerre baignent dans le français pendant quatre ans.

surtout, l'exode rural accentue la désoccitanisation. Les nouveaux modes de vie deviennent  plus individualistes, limitant les lieux de réunion.

Le français arrive en force dans les foyers (école, journaux, radio, télévision). De nombreuses personnes parlant occitan naturellement, ont le sentiment de véhiculer une langue sans valeur, ils en ont honte. L'école continue à uniformiser les différences.

*

Après 1945

Pourtant se mettent en place des mouvements de promotion de cette langue.

En 1945, est fondé l'Institut d'Etudes occitanes, pour la reconnaissance et l'enseignement de l'occitan

**

A partir des années 1960

l'occitan devient parfois la langue de la contestation du Midi :

grèves des mineurs de Decazeville et des viticulteurs, manifestations  du Larzac...

La création littéraire prend un nouvel essor, les chanteurs occitans obtiennent de grands succès (Claude Marti, Nadau...)

 

Aujourd'hui

Les gens disent : je ne connais pas l'occitan, je parle "patois" sans avoir conscience que leur patois est la langue des troubadours,

 enseignée dans plusieurs pays.

L'Occitan n'est plus la langue quotidienne que d'une minorité de méridoniaux. Toutefois, les jeunes l'apprennent et ils en sont fiers.

*

*

*

L'Occitan a donc reconquis une partie de sa dignité

mais garde une  place réduite, surtout dans les médias.

Dans l'Enseignement, il est possible maintenant d'apprendre cette langue de communication.

 ****

*

VARIETES DU GASCON

Le béarnais (Pau)

L'aranais

Le gascon maritime ou parlar negre

Le gascon intérieur ou parlar clar

Le nord-gascon

Langue officielle lorsque le Béarn était un État indépendant, il ne correspond pas à un parler unifié : plusieurs formes de gascon sont parlées en Béarn. ou gascon pyrénéen (Val d'Aran et autres vallées pyrénéennes). , parfois appelé « landais » (Bayonne, littoral landais, Grande Lande)  (Auch) (Bordelais, Bazadais, Médoc, Pays de Buch, Entre-deux-Mers) , prônée par l'Institut d'Etudes Occitanes

 

 

*

       A bouno aueilho, cau pas de pastre. 

Traduction: A bonne brebis, il ne faut pas de berger.

A cado bestio soun sens.

Traduction: À chaque bête son bon sens.

A cado esquéro soun batalh.

Traduction: À chaque sonnaille son battant.

A cado pé soun esclop.

Traduction: À chaque pied son sabot.

A cado pic, l'asclo.

Traduction: À chaque coup de hache on fait une fente.

A cado pic, l'estéro.

Traduction: A chaque coup de hache, son copeau.

A casa-caseta que m'i cauhi la cameta, en tot aute larèr ne m'i cauhi que lo pè.

Traduction: Dans ma petite maison je me chauffe les jambes, dans tout autre foyer, je ne me chauffe que les pieds.

A crestian qui plora, judiu qui arrid !

Traduction: Quand le chrétien pleure, le juif en rit !

Explication: Le méchant se réjouit de ce qui afflige l'homme de bien.

A gens bestios, bet joc.

Traduction: A gens bêtes, beau jeu.

A la maison deu jogador uei l'arrís, doman lo plor.

Traduction: Dans la maison du joueur aujourd'hui les rires, demain les pleurs.

**

*

*

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique